Bureau fermé, l’open space ou même flex office ?

Partager l'article

Hier individuel et isolé, puis partagé, l’espace de travail évolue depuis plusieurs décennies. En succédant au “bureau fermé” et à l “open space”, aujourd’hui,  le « flex-office »  anime le monde de l’aménagement des espaces. Ne plus avoir de bureau fermé n’est pas encore devenu la nouvelle norme. Cette façon d’envisager l’espace de travail pourrait d’ailleurs ne jamais s’imposer comme majoritaire.

 

Le bureau fermé et individuel reste la norme

L’organisation majoritaire des entreprises, à 65%, reste l’espace fermé. Surprenant ? Ce constat, on le retrouve dans le baromètre de l’observatoire de la qualité de vie au bureau signé Actineo[i]. L’édition 2019,  confirme une tendance apparue depuis déjà une décennie : l’open-space ne se développe pas ou peu. Il ne séduit plus. Un tiers seulement des salariés français travaillent dans un espace ouvert réunissant plus d’une dizaine de personnes.

La norme est toujours le bureau individuel, ou a minima un espace fermé avec peu de personnes (33% des salariés disposent d’un bureau individuel et 33% d’une pièce partagée avec au moins deux collaborateurs). Au-delà d’une norme, il s’agit plutôt d’une envie. Car lorsqu’on leur demande ce qu’ils recherchent, les salariés souhaitent avoir un bureau rien qu’à eux.  « Ceux qui travaillent dans un bureau fermé individuel portent un regard plus positif sur leur qualité de vie au travail que ceux qui travaillent dans un espace ouvert de plus de 10 personnes » nous apprend l’étude.

projet Alsei - Cleram

bureau fermé – Cleram

La préférence pour le bureau fermé

La tendance de fond est à la multiplicité des espaces et à la possibilité d’utiliser plusieurs zones selon les besoins. On aime disposer d’une salle de réunion. On apprécie partager un espace de travail en équipe et parfois s’isoler dans une bulle de confidentialité. Cette variété des espaces – qui n’est pas incompatible avec une organisation en plateau flexible – montre que le bureau doit rester un espace usuel. Cette utilisation variable des espaces correspond à la poussée du nomadisme, à l’importance d’avoir un bureau qui s’adapte au travail, et non l’inverse.

Le travail à distance plébiscité, mais le bureau reste le lieu de travail privilégié

La poussée du télétravail en 2020 – directement liée à la crise sanitaire du Covid-19 – va développer son adoption par les entreprises. Déjà inscrite dans la loi à la suite des ordonnances Macron, l’ouverture que doivent réaliser les entreprises pour favoriser le télétravail auprès de leurs collaborateurs devrait logiquement s’intensifier. Le télétravail fait à présent partie de la vie professionnelle de la plupart des salariés. Mais attention aux attentes individuelles.

Selon une étude menée par la Chaire Workplace Management de l’ESSEC Business School[ii], on apprend que « l’envie de poursuivre le télétravail dans le futur concerne principalement les salariés des entreprises localisées en région Île-de-France ». Dans les communes de taille plus modeste, cette attente est moindre. En parallèle, il existe de véritables disparités en ce qui concerne les envies de télétravailler selon l’âge. C’est la génération des Millénial (nés entre 1978 et 1994) qui ont le plus envie de poursuivre en télétravail.

En effet, en France la réalité dominante reste  les bureau fermés:  « Les bureaux fermés (individuels et partagés) sont considérés comme l’espace de travail idéal pour 61% des individus, devant le bureau en open-space qui a 12% de préférence » explique l’étude réalisée par la Chaire Workplace Management de l’ESSEC Business School. Avant de voir le bureau comme lieu de travail, c’est avant tout un lieu de rencontre, d’échange et de convivialité. Le cœur d’une entreprise.

La loi du premier arrivé premier servi ne devrait donc pas se généraliser car le flex-office ne remporte pas un très fort plébiscite. Il s’agit d’un mode d’organisation convaincant essentiellement les travailleurs indépendants et les cadres dirigeants. Un constat qui impose plus que jamais une réflexion poussée pour (re)penser les espaces de demain et proposer des solutions qui s’adaptent à tous les publics. Des espaces usuels, utiles et uniques.

Livre Blanc N°1

Tendances de l'aménagement de bureaux 2022

L’aménagement des espaces de bureaux n’a jamais été aussi d'actualité. L’immobilier de bureau s’interroge sur son avenir. 

Quel modèle d’espace de travail sera capable de répondre aux  nouveaux enjeux de demain ?

Dans ce guide, découvrez  :

  • Comment les grandes tendances de l’aménagement et le travail hybride dessineront le futur de l’entreprise de demain,
  • Comment créer votre bureau idéal, 
  • Les erreurs à éviter pour réussir votre aménagement intérieur. 
Livre Blanc NH VF- couverture
Vers un avenir hybride
Je télécharge
Abonnez-vous à notre Newsletter !

Ne ratez rien de notre actualité

3-1
Keep in touch !
}